Ma faute

C’est encore une histoire de garde aux urgences. Il est 17h, un samedi après-midi de fin Juin. Je suis de garde aux Urgences « traumato » jusqu’à 18h : c’est en fait un coin des urgences qui s’occupe de tout ce qui est bobos : entorses, chutes, coupures en tout genre. Ce soir-là il y a un petit air d’été, c’est plus ambiance sportive que repas festifs : on a plus d’entorses au foot que d’accidents d’écailleurs (les huîtres, le mollusque le plus dangereux de monde).

L’interne qui m’accompagne est un spécimen du genre « Chirurgianus Orthopaedicus » dans toute sa splendeur. Une machine à confirmer les préjugés. Dans le dico, au-dessus de « chir ortho », « connard », et « abruti », je suis persuadé d’avoir vu sa photo. Le jour où le soleil brillera que pour les cons, il aura les oreilles qui chauffent. Bon je m’arrête là je vous ai dressé le tableau, après on va dire que je m’acharne, que y’a des chir orthos ils sont bien, sisi je vous jure ils en ont parlé au 13h.

Donc, à ces urgences, M. K, une cinquantaine d’années, vient parce qu’il s’est fait mal au bras. Je vais donc le voir et faire un peu le point. C’est un homme fier. Je sens bien qu’il a mal, mais il ne veut pas que ça se voit. Je lui demande comment il s’est fait mal : « J’étais à table, et mon fils, voyez-vous, il faisait du mal vous savez, alors je lui ai mis une gifle. Et depuis j’ai mal au bras »

Bzzzzzzzz

Ça c’était le bruit d’une mouche qu’on aurait pu entendre voler si elle passait dans ce box des urgences à ce moment précis. Je reprends mes esprits pour continuer mon observation, puis envoie ce cher monsieur faire une radio de son bras.

La radio revient : le type s’est cassé l’ulna en giflant son fils. C’est dire si ça doit filer doux à la maison. Bref, c’est cassé, mon chirurgien d’interne est aux anges, nonos cassé c’est dans ses cordes, il appelle ses copains orthos (« Ouais j’ai un avant-bras là, je t’envoie la radio, moi je pense qu’on opère »), et finalement lui trouve une place dans son service pour pouvoir l’opérer demain matin.

A côté de ça je discute un peu avec l’IDE et cet interne toujours aussi chirurgien, je demande si ça correspond à de la maltraitance, qu’est-ce qu’on peut faire vu que ce n’est pas l’enfant que l’on voit mais son père, je pose beaucoup de questions, au moins autant que mon degré de choquitude (j’invente des mots si je veux) devant cette situation. L’interne me grommelle quelque chose du style « peux pas, secret médical, et pis c’est pas un os cassé je sais pas faire ». 

Finalement M. K part en chir ortho, de mon côté ma garde se termine, et je relate l’événement sur twitter. On me confirme ce que je pensais : le secret médical ne s’applique pas, il faut prévenir les services sociaux. Moi c’était ma dernière garde du trimestre, mon dernier jour dans cet hôpital. J’étais déjà parti, je n’ai rien fait. J’espère qu’en chir ortho ils se seront penchés sur cette histoire, mais s’ils sont tous de la même trempe que mon merveilleux interne du soir, j’ai mes doutes…

Pour la première fois de mon externat, j’avais le sentiment d’avoir loupé quelque chose. Une vraie faut. Bien sûr, j’ai déjà fait des conneries, eu des coups de stress, raté des gaz du sang… Mais là, vraiment j’avais l’impression de ne pas avoir fait ce qu’il fallait. Même avec mon absence de responsabilité théorique (en étant externe on est toujours supervisé par un interne / chef), cette fois-ci je me suis senti personnellement coupable.

C’était juste une histoire de garde aux urgences, il y a 8 mois, un patient que je vois pendant 30 minutes ; mais je m’en souviens encore aujourd’hui, et je me demande quelle est la situation de la famille de M. K.

2 réflexions au sujet de « Ma faute »

  1. Ping : Ma faute | Jeunes Médecins et Méd...

  2. Bonjour.Je comprends ce sentiment d’inaccomplissement et de culpabilité(tout à ton honneur je trouve)…mais tu n’es pas un »surhomme » comme tu le dis.Et puis,souhaitons que ce cher patient se casse à nouveau quelque chose…juste pour préserver sa famille…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s